Il n'y a pas de parent parfait Isabelle Filliozat

 « Être parents, le plus beau et le plus difficile métier du monde »...

Cette phrase souvent entendue dans notre quotidien de parents, sous-entend bien le bonheur et les difficultés.

 

 

Dans le monde d'aujourd'hui où la connaissance de l'enfant du côté de son développement tant affectif que psychologique, donne lieu à une multitude de conseils, n'avons nous pas trop tendance à vouloir atteindre une perfection de ce rôle ?

 

 

Et si notre rôle de parent devait plutôt parler d'une vraie rencontre avec ce petit être, rentrer en contact avec lui réellement et se faire confiance, en acceptant nos limites, nos imperfections dans ce lien d'amour.

 

En d'autres mots, ne pas être parfaits mais profondément humains.

 

 

C'est ce qu'Isabelle Filliozat développe dans son livre et que nous pourrions résumer par l'extrait suivant :

 

« Un enfant n'a pas besoin de parents parfaits , il a besoin de parents suffisamment bons, c'est-à-dire de parents qui, bien entendu, tentent de faire pour le mieux pour s'occuper de lui, qui le protègent et le nourrissent, qui évitent de le blesser, de le frustrer excessivement, mais qui se savent capables d'erreurs et se montrent aptes à les reconnaître. Un enfant veut rencontrer non un rôle en face de lui, mais une personne, une vraie personne, avec ses émotions et ses propres besoins, ses pensées et ses valeurs, ses compétences et ses limites ».

 

«Il n'y a pas de parents parfaits» ; p.45 ; chez Marabout

 

 

 

Florence Lecoanet - Psychologue