Silence la violence

de Sylvie Girardet et Puig Rosado, collection « Citoyens en herbes », aux éditions HATIER.

Face à un conflit il y a d’autres alternatives que la violence.

silence-la-violence

Ce livre présente six petites fables pour apprendre à réagir de manière « non violente » face à des situations difficiles ou conflictuelles (convoitise ou partage, disparition d'un objet, peur, différence, voisinage difficile).

Le ver de terre et les oiseaux : deux oiseaux se disputent le même ver de terre. Que faire ? Ils peuvent se battre ou discuter pour trouver un compromis ou bien demander de l'aide à un médiateur.
Les chameaux et le dromadaire : un chameau est rejeté par le troupeau de dromadaires auquel il rend visite car il n'a qu'une bosse. Les dromadaires peuvent le rejeter en se moquant de lui, accepter sa différence ou comprendre que tout le monde peut être différent et prendre cela comme une richesse.
Loups contre loups : deux loups se disputent le même territoire. Cela peut se terminer de plusieurs façons: ils peuvent faire la guerre, se partager le territoire ou négocier et trouver un compromis en discutant.
Le chat et la souris : le fromage du chat a disparu. Comment va-t-il réagir ? Il peut accuser sans preuves la souris, dire des choses fausses sur la souris ou demander à la souris son aide pour retrouver le fromage.
La taupe et les ouistitis : la taupe et les ouistitis sont voisins. La taupe dort le jour mais les ouistitis font trop de bruit. Comment faire pour cohabiter ? Ils peuvent se disputer, déménager ou discuter.
Le gros cochon et le petit cochon : le petit cochon a très peur du loup. Quelle attitude les cochons vont-ils adopter face aux loups ? Le gros cochon peut menacer le petit de lui obéir sinon il appelle le loup, le petit cochon peut être lâche et dire au loup d’attaquer le plus gros ou le gros cochon peut protéger le plus petit.


A la fin de chaque récit, la rubrique “Petits et grands, parlons-en…” reprend les dénouements, donne quelques explications et pose des questions. La lecture ouvre l'enfant à la discussion avec l'adulte.


Pour aller plus loin : Fabriquer une pancarte format A4 qui reprend le titre du livre « silence la violence ! » fixée sur un manche. Chaque membre de la famille peut alors la brandir et dire fort : « Stop, silence la violence ! » dès qu’il est témoin d’un acte de violence. Tout le monde s’arrête et une discussion peut alors être entamée pour essayer de régler le conflit de manière non violente.

................................
Si vous souhaitez commander ces livres, n'hésitez pas à passer par notre page, Amazon.fr joue la carte du donnant/donnant et nous reverse un pourcentage de la vente. Chaque commission versée est aussitôt investie dans l'achat de nouveaux livres à partager !
C'est par ici - Merci pour votre contribution ;-)